Autoportraits brodés de Juana Gómez

Rédigé par NK2 - 02 mars 2018

A la Une, Art, Photographie - Mots clés : Brodage, corps, visage

Dans le style brodage insolite l'artiste chilienne Juana Gómez, avec sa série Constructal, tourne son regard vers l'intérieur afin de nous faire comprendre les systèmes les plus importants qui composent le monde extérieur en brodant les os, les muscles, les veines etc...

Son travail rappelle un peu les études d'anatomie de la Renaissance italienne explorant alors une certaine fascination séculaire pour le corps humain.

Juana retraçe ses structures biologiques comme un moyen de traduire les motifs similaires trouvés dans la nature et la civilisation moderne.

Comme la loi fondamentale qui peut être vu dans les veines d'une feuille, de cours de rivières et de leurs affluents, de circuits du système nerveux central, des courants de la mer ou des voies de circulation sur Internet.

 Elle décrypte cette langue commune, qui relie le micro cosmos avec le cosmos macro, l'extérieur et le monde intérieur, permettant ainsi de distinguer un modèle qui influence les systèmes inertes, biologiques, sociaux et culturels.

Des sections de visage, de torse, de mains, de jambes ou de pieds qu'elle imprime ensuite sur un linge ou un autre tissu similaire.

Comme un tatouage sur peau elle ajoute une autre couche de texture en y brodant des fils de couleurs vives sur différentes parties du corps, .

En voir plus de ses réalisations sur son Instagram... et sur son Facebook...

Mes sources...  via: colossal...

Aucun Commentaire

Les commentaires sont fermés.